• Pensées

    Écrire

    Me voici devant toi, page blanche.

    Depuis plusieurs jours, je te regarde, la tête emplie d’idées qui fusent, mais impossible de les coucher par écrit. Cela fait plusieurs années que ce blocage m’étreint.

    Quel en est la cause ? Mésestime de soi ? Certainement. Peur de paraître futile, du jugement d’autrui? Pour sûr. Crainte de ne pas atteindre cette perfection idéalisée par mon esprit torturé ? Il y a de ça oui.

    Il le faut. Sortir ces pensées errantes, bloquées par cette frontière invisible qu’est mon moi. Cette chrysalide n’a que trop duré. Mais il est compliqué de s’extirper de ce cocon que l’on se forme, où l’on est si à l’aise, dans cette douce chaleur anésthésiante. Cette stase, amplifiée par les sollicitations toujours plus pressantes de ces divertissements infinis monopolisant un temps de cerveau si précieux, gommant toute créativité.

    Peut-être cette tentative ne sera qu’un nouveau pétard mouillé, comme il y en a déjà trop eu, ou bien sera-ce la bonne. Reprendre cet exercice perdu depuis si longtemps. Nous verrons bien si la machine s’enclenchera à nouveau.